Le prix “Blue Planet Award“ de 2010 a été attribué au militant allemand des droits de l’homme Elias Bierdel. Elias Bierdel est connu pour ses activités comme chef et président de l’organisation humanitaire “Cap Anamur/Deutsche Notärzte e.V.” C’était dans ce rôle qu’il a participé à l’opération de sauvetage de 37 réfugiés africains en 2004. Ils étaient tombés en détresse lors de leur traversée de la Méditerranée en direction Europe. Pendant trois semaines, l’accès à un port italien tout près était interdit à leur bateau de sauvetage. Ensuite, Bierdel, le capitaine et le premier officier du bateau ont été arrêtés comme passeurs, menacés par un emprisonnement de plusieurs années et par une amende élevée. Leur acquittement ne s’est passé qu’en octobre 2009. Sous l’impression de ces événements Bierdel a fondé l’organisation humanitaire ”borderline-europe – Menschenrechte ohne Grenzen e.V.“(„Droits de l’homme sans frontières“). Elle est consacrée à la documentation des drames des réfugiés aux frontières extérieures de l‘ UE. Pour le moment, Bierdel est le responsable pour la formation des médiateurs civils de la paix pour l’ONU et les MSF. Cela se passe auprès du “Österreichisches Zentrum für Frieden und Konfliktlösung (ÖSFK)” (“Centre autrichien pour la paix et l’élimination des conflits“).

Le militant israélien de la paix Uri Avnery, célèbre dans le monde entier et lauréat lui-même du prix international ethecon „Blue Planet Award“ de 2009, nous a écrit à l’occasion de la distinction d’ Elias Bierdel de cette année: „J’ai accueilli avec joie l’attribution du prix à une personne qui défend les intérêts des réfugiés. Je ne connais aucune autre mission plus noble que celle-ci.“

Version imprimable      zurück nach oben110523
Facebook Twitter YouTube Flickr
Faire un don en ligne!