Aux présidents Anshu Jain et Jürgen Fitschen et les gros actionnaires de DEUTSCHE BANK d'ethecon – Fondation Éthique & Économie

M. Jain
M. Fitschen,
Mesdames et Messieurs les Gros Actionnaires,

Au 16 novembre, lors d’une cérémonie publique à Berlin, le prix International ethecon Black Planet Award 2013, annoncé par ethecon – Fondation Éthique & Économie, était conféré. Par ce prix injurieux „des personnes sont critiqués qui, soumis à des efforts contraires de l’éthique et économie, foulent aux pieds des principes éthiques d’une manière exceptionnelle en met-tant en danger la Planète Bleue. La Planète Bleue comprenant le monde total vivant et non-vivant. … (le prix) met au pilori des personnes qui exemplairement profitent de la guerre, d’exploitation, de violations des droits de l’homme, de destruction de la nature et de misère sociale et ainsi – intentionnellement ou bien non – ils sont des promoteurs de ces développements de grands ravages. Ce sont les hommes, qui provoquent le danger que la Planète Bleue passera une Planète Noir“ (Le Projet International ethe-con Blue Planet, Düsseldorf 2011, 15. édition actualisée, p. 13/14).
Le prix International ethecon Black Planet Award 2013 était conféré le 16 no-vembre, en même temps avec le prix international ethecon Blue Planet Award 2013. Par ce prix d’honneur „des personnes … sont distingués qui se interviennent pour les principes éthiques d’une manière exceptionnelle, soumis à des efforts contraires de l’éthique et économie en luttant pour la pré-servation et la sauvegarde de notre „Planete Bleue“. La Planète Bleue comprenant le monde total vivant et non-vivant. … (Le prix) rend hommage à des hommes qui … sont préparés à résister à la défense de paix, justice et écologie civilement … défendent les idéals et les intérêts de l’humanité. Ils sont des ga-rants qui gardent, cultivent et défendent le plant délicat de l’éthique.“ (Le Projet International ethecon Blue Planet, Düsseldorf 2011, 15. édition actualisée, p. 10/12).

À la suite d’un procédé de nomination et sélection étendu et mondial, vous, M. Jahin et M. Fitschen, et vous, les gros actionnaires de DEUTSCHE BANK (La Banque Allemande) étiez nommés au 21 septem-bre 2012, la Journée Internationale de Paix pour le prix International ethecon Black Planet Award 2013. Nous avons basé cette décision sur des informations dans les médias, sur des faits, partiellement connus en public déjà des années, sur les informations amassées par des jour-nalistes dans tout le monde, sur des documents présents en public, sur des investigations d’autorités gouvernementales dans des pays nombreux et finalement sur les renseignements publiés par votre groupe. En principe il est à supposer que la justification pour notre décision aurait été conséquente et large de plus, si toutes les informations – aussi les internes, ailleurs gardées sous clé ou cachées, peut-être même écrasées –auraient été à la disposition d’ensemble.

À la base des informations disponibles, comme décrit, ethecon – Fondation Éthique & Économie jus-tifie sa décision de mettre au pilori par le prix International ethecon Black Planet Award 2013 vous, M. Jain et M. Fitschen, et vous, les gros actionnaires de DEUTSCHE BANK AG, en résumé de la manière suivante:

Les reproches contre la DEUTSCHE BANK et les scandales, dans lesquels elle et sa responsable se sont empêtrés sont multiples. D’une part ce sont la politique d’affaires et les propres activités de la banque, d’autre part c’est le financement d’activités problématiques ou nuisibles d’entreprises avec lesquelles la DEUTSCHE BANK fait des affaires.

Selon des recherches de „Norddeutscher Rundfunk“ et le „Süddeutsche Zeitung“ la DEUTSCHE BANK a établi via sa succursale à Singapur plus de 300 firmes et trusts dans plusieurs paradis fiscaux, pour la plupart dans les îles de la Virgin Britanniques. Puis, dans des cas nombreux elle a institué sa filiale REGULA LIMITED comme directrice. Selon des critiques elle a favorisé la dissimulation de circulations monétaires et finalement de délits possibles. Malheureusement la DEUTSCHE BANK n’a pas voulu dire par ordre de qui ou pour quelle affaire elle avait fait cela respectivement fait encore. Par des projets offshore, ce serait possible de dissimuler du lavage monétaire, de la fraude fiscale et de la corruption. Par une brochure, sans prendre les gants, la DEUTSCHE BANK offre à ses clients „l’établissement, le management et l’administration“ de trusts, firmes et fondations dans des pays divers. Pour cela, on travaille ensemble avec les conseillers juridiques et fiscaux de clients. Par dboffshore.com elle fait de la réclame pour leurs services offshore en disant que le paradis fiscal Maurice offre de „milieu neutre d’impôts“. Selon l’entreprise, le nombre des coopérateurs dans l’office local s’est élevé de cinq à plus de 200 pendant les années passées.

En 2012 s’est ébruité que des banques nombreuses pendant des années, principalement entre 2005 et 2009, manipulaient les taux de référence pour réaliser des bénéfices d’exploitation. Il y a des indi-cations que la DEUTSCHE BANK gagnait 500 millions d’euro seulement en 2008.
Ludwig Poullain, ci-devant le chef de „Westdeutsche Landesbank“ a critiqué la DEUTSCHE BANK, d’avoir utilisé son pouvoir abusivement pour les affaires, qui désaffectent des obligations économi-ques. À la base de prévisions d’intérêts fausses la DEUTSCHE BANK (et des autres entreprises, comme JPMorgan Chase & Co.) gagnait des provisions hausses par des affaires de concurrence aventurées, avec lesquelles des villes – comme Hagen et Pforzheim, Würzburg, Neuss et Milan – des communes et des régions dans l’Europa - comme la Toscane – perdaient des sommes à millions en ruinant partiellement les communes concernées.
C’est à critiquer au plus haut degré que la DEUTSCHE BANK – profitablement pour soi-même et ses actionnaires – participe à des spéculations alimentaires et à l’acquisition territoriale (landgrabbing) par ses fonds agraires et de matières premières. La spéculation avec l’alimentation, c’est une affaire avec la faim au bout de compte. La faim est approuvée et acceptée au moins, si les profits sont corrects seulement.

La DEUTSCHE BANK aussi est critiquée pour de fonds de premier établissement, où on spécule sur la durée moyenne de la vie de gens. Même le médiateur du métier de banques regarde cela comme incompatible „avec notre morale, surtout l’inviolabilité de la dignité humaine“. Le „db Kompass Life 3“ c’est le plus morbide de trois fonds d’assurance-vie pour qui la DEUTSCHE BANK a ramassé plus de 700 millions euro de petits investisseurs. Normalement tels fonds achètent en masse des assu-rances-vie pour encaisser le montant assuré en cas de décès. En concernant „Kompass Life 3“ la DEUTSCHE BANK s’est permis de plus. Elle n’a plus acheté des polices authentiques. Au lieu de cela elle a offert aux investisseurs une sorte de pari à la durée moyenne de la vie de reste d’environs 500 personnes, qui sont contactés par une „Tracking Company“ périodiquement. Le produit s’est basé sur les modèles mathématiques d’assurances, mais il fonctionne selon un principe simple donc ma-cabre : le plus tôt les personnes de référence dits meurent, le plus haut sera le bénéfice pour les in-vestisseurs.

En outre beaucoup d’actionnaires critiquent la disproportion claire entre le montant de boni pour les collaborateurs, surtout dans le ressort de banques d’investissement, et le montant de dividendes. En 2012 les 98.219 collaborateurs de la banque ont touché leurs salaires d’un montant de 13,5 milliards euro. Dans la même année le bénéfice net présenté est descendu de 85 pour cent à 685 millions eu-ro. En même temps le montant de boni distribué en tout est descendu de 11 pour cent seulement – à des considérables 3,2 milliards euro.

Les responsables de la DEUTSCHE BANK grappillent sans frein au détriment de l’environnement, du climat, des droits de l’homme et même de vies humaines. Qu’ils mènent „greenwashing“ en même temps, c’est à dire qu’ils veulent se donner l’apparence verte, pour ainsi dire durable et respec-tueuse de l’environnement, c’est le sommet du cynisme. Car la banque fait partie des investisseurs les plus grands, en concernant le financement de centrales atomiques, des barrages ou d’autres mégaprojets.
Aussi on entretient des relations commerciales nombreuses avec l’industrie d’armement et ses fournisseurs – comme des prêts, des crédits ou des actions aux entreprises. Des entreprises font partie de cela, qui produisent des bombes de dispersion mises au ban, même des armes atomiques, et telles entreprises qui livrent leurs armes aux états, qui méprisent les droits de l’homme et oppri-ment leur propre population. Aussi la DEUTSCHE BANK bénéfice de telles affaires de l’industrie d’armement, comme des entreprises RHEINMETALL, LOCKHEED MARTIN et Co.

M. Jain
M. Fitschen,
Mesdames et Messieurs Gros Actionnaires,

En premier ligne vous êtes les responsables de décisions et d’activités de la DEUTSCHE BANK. Le groupe est à vous, vous dirigez la firme. Vous portez la responsabilité de la ruine de la santé de l’homme et de la destruction de l’environnement dans une large mesure, même de la mort de beau-coup de gens. Non seulement vous êtes un risque pour la paix et les droits de l’homme, mais encore pour la démocratie, l’écologie et le genre humain en tout. Vous agissez en faveur de pouvoir personnel et d’enrichissement privé. À cette fin vous foulent aux pieds de la morale et de l’éthique et vous vous accommodez de la chute du monde comme Planète Noire.
ethecon regarde vos activités, M. Jain, M. Fitschen, Mesdames et Messieurs Gros Actionnaires, „un apport terrifiant à la ruine et destruction de notre Planète Bleue. Pour ce mépris scandaleux et viola-tions de l’éthique humaine ethecon – Fondation Éthique & Économie vous injure, vous, les gros action-naires et l’autre management responsable par le prix International ethecon Black Pla-net Award 2013.
Comme mentionné au début, le prix International ethecon Black Planet Award 2013 est conféré en même temps avec le prix international ethecon Blue Planet Award 2013. Par ce-lui-ci est Mme Esther Bejarano est couronné, musicienne, antifasciste et pacifiste. Contrairement à vous, que vous compromettez et ruinez notre Planète Bleue d’une manière irresponsable, Mme Esther Bejarano intervient d’une manière exceptionnelle pour la préservation et la sauvegarde de notre Pla-nète Bleue.
En particulier, dans le cas de Mme Esther Bejarano il y a des points de contact avec le passé crimi-nel de votre banque : Tandis que la DEUTSCHE BANK participait au financement du camp de la concen-tration Auschwitz – comme on peut le prouver – et aussi était coresponsable de l’établissement et d’activités de la nazi-Hitler-régime, Esther Bejarano, à l’âge de 17 ans, a été déportée dans un camp à travail et puis dans le camp de la concentration Auschwitz. On ce lieu elle a pu survivre seulement parce que là elle a dû jouer dans l’orchestre de jeunes filles.
Pour cette raison, nous demandons à vous, en concernant vos activités, de prendre exemple sur des gens comme Mme. Esther Bejarano. Mettez fin à l’exploitation et la ruine de gens et de l’environnement par le groupe DEUTSCHE BANK. Préservez l’environnement et la paix. Au lieu de faire la chasse aux profits, utilisez votre argent pour des investissements éthiques et des projets solidaires, comme la plu-part écrasante de la population mondiale le demande.
C’est l’appel par ethecon – Fondation Éthique & Économie à vous, en rapport avec l’injure par le prix International ethecon Black Planet Award 2013, les managers responsables et financiers de la DEUTSCHE BANK.
En même temps nous exigeons et, avec les mouvements nationaux et internationaux en critiquant des groupements et de la globalisation, nous intervenons que vous serez pris à responsabilité, deman-dés des comptes et le cas échéant aussi punis de vos activités aussi que des dommages de l’environnement, de la santé et des autres dommages financiers, sociaux etc. causés par votre groupe.

Berlin, le 16 novembre 2013

Nous vous saluons
Axel Köhler-Schnura Elke von der Beeck
(Président du comité directeur) (Présidente du conseil d’administration)

Version imprimable      zurück nach oben11.06.2014
Facebook Twitter YouTube Flickr
Faire un don en ligne!